L’état français récupère 70 millions d’euros de gains non réclamés auprès de la française des jeux

Pour la première fois, l’État a récupéré les gains non réclamés du loto, des jeux à gratter et des jeux d’argent de la Française des Jeux.

Accueil » L’état français récupère 70 millions d’euros de gains non réclamés auprès de la française des jeux

Depuis l’entrée en vigueur de la «Convention contractuelle» en novembre 2019, la France n’est plus un actionnaire majeur de Française des jeux (FDJ). En vendant 52% de ses 72% aux particuliers et aux salariés du groupe, elle a subi un triple coup: elle reste bénéficiaire de dividendes et bénéficiaire de la taxe de pari, mais elle peut aussi récupérer les gains qui n’a pas été demandé par les parieurs.

Le pactole pour l’état français

Grâce à l’entrée en vigueur de la «Convention» («Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises»), il est possible d’autoriser le gouvernement de l’État à retirer les fonds non réclamés de la FDJ. Par conséquent, à partir de novembre 2019, si les joueurs chanceux ne demandent pas l’argent aux gagnants liés à Française des Jeux à temps, ils peuvent entrer dans le trésor national.

Le gouvernement français réclame 70,5 millions d’euros de dédommagement pour les joueurs qui n’ont pas gagné en 2020

Conformément aux exigences de la «Convention»

Avant la première opération, la FDJ conservait toujours les gains des gagnants qui n’était pas réclamé de loterie (tels que Loto et d’autres jeux). Ce dernier utilise ces fonds pour organiser des loteries à grande échelle ou mener des activités commerciales. Désormais, cela ne sera plus faisable pour lui, car l’argent non réclamé par le gagnant ira directement à la trésorerie de l’état français. Cependant, ces gains non réclamés par les joueurs ne s’appliquent pas aux jeux My Million, à l’EuroMillions ou Loto du 1er rang des gains.

Les gains de premier rang exclus

Avant la première opération, la FDJ conservait toujours les gains des gagnants qui n’était pas réclamé de loterie (tels que Loto et d’autres jeux). Ce dernier utilise ces fonds pour organiser des loteries à grande échelle ou mener des activités commerciales. Désormais, cela ne sera plus faisable pour lui, car l’argent non réclamé par le gagnant ira directement à la trésorerie de l’état français. Cependant, ces gains non réclamés par les joueurs ne s’appliquent pas aux jeux My Million, à l’EuroMillions ou Loto du 1er rang des gains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux Casinos
3,8 rating
Bonus de 100% jusqu’à 200 € sans wager + 50 tours gratuits
3,8 rating
Bonus de 100% jusqu’à 300 € sans wager + 25 tours gratuits
3,8 rating
Bonus de 100% jusqu’à 300 € sans wager + 150 tours gratuits
4,3 rating
Bonus de 100% jusqu’à 300 € sans wager + 160 tours gratuits
3,8 rating
Bonus de 100% jusqu’à 360 € sur votre premier dépôt + 2 autres bonus gratuits